Une terrasse protégée des regards - Fables de murs

architecture
&
immobilier
fables de murs
(
)
Aller au contenu
Année de réalisation : juillet 2010
Localisation : Paris 11ème
Surface : 68 m2
Durée de l’étude : 4 mois
Durée des travaux : 4 mois
Architecte intérieur : Laetitia Viallon
Photographies réalisées après travaux par Jean Villain

Une terrasse protégée des regards et agrémentée d’une cuisine d’été
Un espace extérieur plus fonctionnel à l'abris des voisins

Séparer, protéger, animer sa terrasse avec un paravent de stick lumineux.

Contexte
Cette terrasse, inaccessible de la rue, se loge entre deux accès à des jardins privatifs. Pour préserver son intimité, elle était clôturée de claustras vertes sans végétal. Proportionnellement à la maison sa surface est petite. Exposée au Nord, cet espace semblait délaissé.

Projet
Cette petite terrasse se place dans le prolongement de l’entrée de la maison. Accessible par deux portes fenêtres, elle devrait étendre les perspectives intérieures vers l’extérieur. Les propriétaires ne souhaitaient pas mettre de végétale. Cependant il était important de rendre cet unique espace extérieur accueillant et agréable à vivre.
L’architecte intérieur va orienter son travail sur la notion de délimitation de l’espace. Il est important de se sentir chez soi, protéger des regards. Mais la configuration des lieux pourrait devenir oppressante si les limites de propriété devenaient totalement opaques.
Sur la droite, le voisinage domine cette terrasse. Le mur soutenant l’escalier du voisin est donc prolongé par une claustra noire orientable laissant passer des filets de lumière. Cette claustra est surtout visible quand on est à l’extérieur.
En face, le jardin voisin est au même niveau. La délimitation est créée par un paravent de stick lumineux. Cette séparation joue avec l'espace et la lumière. Semblables à des roseaux, cette multitude de tiges blanches en fibre de verre forment une cloison mobile originale et poétique. Les tiges jouent avec la légèreté, l'ombre et la lumière comme le fait la végétation dans la nature et filtre les regards avoisinants comme le feuillage d'un arbre. Cette animation attire le regard depuis l’entrée de la maison.
Il est prévu d’installer deux fauteuils bas et une petite table basse pour prendre des collations, bavarder et profiter du grand air.
Cette terrasse est éloignée des pièces de vie. Pour faciliter le stockage et la confection des collations ou des déjeuners pris en plein air, une petite cuisine a été réalisée à proximité de la terrasse. Elle s’inscrit dans un passage créé entre le garage et l’entrée de la maison. Ce passage fonctionnel, abrite de part et d’autre, la cuisine mais aussi une grande penderie harmonisée avec le mobilier de la cuisine. La cuisine permet de préparer, réchauffer, laver, stocker.
Ce passage est un espace intermédiaire avant de rentrer dans la maison. Il offre une douce transition fonctionnelle pour déposer les courses en arrivant du marché, ou les vêtements encombrants.

Déroulement du projet
Les travaux furent relativement rapides. Les anciennes claustras furent déposées. Les murs et dallages nettoyés. La barrière repeinte en noir.
L’électricité a été encastrée intégrant des prises commandées depuis l’entrée afin d’allumer les sticks lumineux dès qu’on pénètre dans la maison. L’angle de la façade est désormais illuminé par deux spots noirs.
La claustra fut installée et peinte en noir.
Le plus long fut le montage des paravents. Il a fallu enfoncer un à un tous les sticks en fibre de verre dans les bases en caoutchouc noir.
Pour la cuisine, l’espace étant pris sur le garage, une cloison de séparation a été construite, l’électricité et les réseaux d’eau créés. Un faux-plafond a été monté et le sol fut recouvert d’un béton ciré gris. Les meubles de la cuisine et de la penderie sont réalisés sur mesure. Le plan de travail et la crédence sont en granit noir du Zimbabüe. L’évier sous plan et le mitigeur sont également noir. Le réfrigérateur et le four micro-ondes sont intégrés.

Cet espace est issu d’une mission d’architecture intérieure d’une maison.
Voir le projet dans sa globalité en cliquant sur les liens ci-après :
Restructuration d’une maison de ville de la cave aux combles • Suresnes

Voir le détail des autres pièces en cliquant sur les liens ci-dessous :
L’espace d’une chambre d’amis simplifié et plus accueillant
Pièce de vie subtile et surprenante
Création d'une suite parentale
L’étage des enfants sous toiture
La cave à vin : lieu de stockage et de dégustation

Pour révéler, personnaliser, optimiser votre espace, confiez votre projet à notre architecte intérieur par formulaire ou par téléphone
au 06 65 04 16 38.
Retourner au contenu