Transformer des combles en suite parentale - Fables de murs

architecture
&
immobilier
fables de murs
(
)
Aller au contenu
Année de réalisation : 2012
Surfaces : maison 140 m2 + jardin 1440 m2
Durée de l’étude : 10 mois
Durée des travaux : 13 mois
Architectes intérieurs : Laetitia Viallon & Jean-François Piron
Photographe : Jean Villain
Transformer des combles en suite parentale
La chambre, la salle de bain, le dressing partage le même espace

Il ne faut pas se laver dans une chambre ou dormir dans une salle de bain, pour éviter ces pièges les architectes d'intérieur pensent cette chambre autrement.

Contexte
A l’acquisition de cette maison, les combles étaient divisées en deux parties : on entrait dans un bureau donnant accès à une chambre séparée grossièrement par de simples planches de contre plaquées. La charpente placée entre les deux pièces était dissimulée de part et d’autre par des penderies. Au sol, entre des deux penderies, un caillebottis de bois laissait passer la chaleur du rez-de-chaussée. La verrière centrale était cachée par des rideaux filtrant la lumière. L’espace de la chambre était surchargé de meubles de rangement rendant la pièce étouffante.

Projet
Les nouveaux acquéreurs souhaitent transformer cet espace de 25m2 rectangulaire placé sous un toit à deux pans, en suite parentale composée d’une partie couchage, une partie bien être, une partie rangement. La hauteur minimale des murs est 1,78m et la hauteur maximale au faîtage est de 2,80m.
Au regard de l’espace, et des besoins des propriétaires, les architectes intérieurs de Fables de murs proposent de créer un espace unique répondant à toutes ces fonctions.
Ainsi, cette suite parentale complétement ouverte bénéficie d’une séparation naturelle créée par la charpente et la verrière. Mais lorsqu’une chambre ouverte sur une pièce d’eau, l’organisation et les matériaux doivent être judicieusement mis en œuvre car il est primordial de respecter chaque fonction. Il ne faut se laver dans une chambre, ou dormir dans une salle de bains !… De même, on ne rentre pas dans l’espace par le salle de bain pour accéder à la chambre.
Pour éviter ces écueils, les architectes intérieurs de Fables de murs ont traité ou posé les éléments de la salle de bain comme les meubles d’une chambre. Ainsi la baignoire est posée comme une commode sous un oculus et légèrement décollée du mur. Le lavabo est conçu comme une coiffeuse, composé :
-d’une console dont le plateau est laqué blanc brillant et le piétement est chromé,
-d’une vasque ronde posée sur le plateau et excentrée à gauche,
-d’un mitigeur chromé s’harmonisant avec le piétement de la console,
-et d’une sculpture à bijoux à droite.
Les éléments de la salle de bain ainsi pensés s’harmonisent avec le meuble de rangement placé dans la chambre. Il n’y a pas de carrelage dans la salle de bain, mais des murs recouverts de peinture lessivable. Le mur commun aux deux parties est unifié par la couleur gris clair. Le sol parqueté en mélèze résiste à l’eau.

En terme d’organisation, l’escalier donne donc accès directement à la chambre. Le lit fait face à un meuble/garde-corps laqué blanc brillant comme la console de la salle de bain. Suspendu sur le mur de la trémie de l’escalier et face au lit, un écran multimédia est accroché comme un tableau. Le lit est entouré de deux lampes sur pied.
La charpente dessine le passage vers la salle de bain. Elle se compose de deux triangles séparés par une verrière.
Elle encadre visuellement la baignoire et l’oculus placés parallèlement en arrière plan. Le caillebotis du sol a été remplacé par un plancher de verre pour laisser passer la lumière de la verrière au cœur du rez-de-chaussée.
Dans la partie bain en face, on retrouve la baignoire, à droite la console lavabo et à gauche sur tous le pans de mur un dressing composé de 5 portes miroitantes ayant pour but d’élargir la pièce.

Déroulement du chantier
Le point le plus complexe du chantier fut d’amener le chauffage, l’alimentation et l’évacuation d’eau pour créer la salle de bain. Rien n’était prévu à cet effet, de plus les colonnes techniques d’évacuation sont à l’opposé de la maison. Il a fallu intégrer toutes les canalisations dans des colonnes techniques, des meubles, des doublages, pour les dissimuler du regard et pour respecter la structure en bois des combles.
Ainsi, tout un pan de mur des combles a été déposé pour faire passer ces canalisations et permettre l’installation d’un radiateur, d’une baignoire et du lavabo.
Sur l’autre pan de mur, sa dépose a permis le passage des gaines électriques et les câbles multimédia pour installer l’écran comme un tableau sans qu’aucun câble ne soit visible.
Le volume du dressing est réalisé sur mesure et permet d’accueillir des portes d’un format standard.

Cet espace est issu d’une mission d’architecture intérieure d’une maison.
Confiez-nous votre projet architectural
Pour révéler, personnaliser, optimiser votre espace, confiez votre projet à notre architecte intérieur par formulaire ou par téléphone
au 06 65 04 16 38.
Retourner au contenu