Une architecture intérieure qui vous ressemble - Fables de murs

architecture
&
immobilier
fables de murs
(
)
Aller au contenu
Année de réalisation : 2018
Localisation : Croissy-Sur-Seine
Surface : 160 m2
Durée de l’étude : 3 mois
Durée des travaux : 4 mois et demi
Architecte d'intérieur : Laetitia Viallon
Photographe : Olivier Hallot
Transformation d'une maison des années 60
La maison des années 60 se transforme en un habitat contemporain, optimisé, plus spacieux, plus fonctionnel, plus lumineux.

Contexte
7 ans après avoir confié la réalisation de leur appartement parisien aux architectes intérieurs de Fables de murs, Cédric et Nathalie souhaitent un espace de vie plus grand. Ils rappellent Fables de murs pour les conseiller dans le choix des biens immobiliers avant leur achat. A la 3ème visite, ils sont séduits par une maison des années 60 avec jardin à Croissy-sur-Seine.

Etat des lieux
La maison se compose d’un sous-sol total semi enterré, d’un rez-de-chaussée surélevé, surmonté d’un étage sous toiture avec un chien assis. La maison présente un mur porteur divisant sa surface en deux parties égales.
L’organisation des espaces ne correspond pas totalement au mode de vie des futurs propriétaires.
Le rez-de-chaussée est composé de 2 chambres, d’une salle de bain, de toilettes et d’une pièce de vie trop petite aux yeux des acquéreurs.
A l’étage, il n’y a que deux chambres alors qu’ils en aimeraient 3. Une des chambres occupe le chien assis, l’autre sous rampants de toiture s’étend sur les 2/3 de la surface de la maison. Les toilettes s’implantent sur une surface démesurée et enfin la salle de bain n’est accessible que par une chambre.

L’objectif
Cédric et Nathalie souhaitent une maison fonctionnelle, optimisée, avec 4 chambres dont une modulable en bureau, 3 salles d’eau et une grande pièce de vie avec une cuisine ouverte.

Réponse de Fables de murs
Pour agrandir la pièce de vie, il faut en premier lieu pouvoir loger 3 chambres au premier étage et créer une deuxième salle de bain.
L’architecte de fables de murs va conserver et réduire légèrement la surface de la chambre placée sous le chien assis, réorganiser l’espace de la grande chambre pour en créer deux et transformer la grande surface des toilettes en salle de bains avec wc.

L’architecte implante un couloir central le long du mur de refend. La surface de l’étage est ainsi divisée en deux :
-à droite du mur de refend, se succèdent la nouvelle salle de bains avec wc pour les enfants, suivie de la chambre de leur fille placée sous le chien assis et de la chambre de leur fils placée sous les rampants dans l’angle de la maison,
-à gauche du mur de refend, se trouvent le dégagement créé et la suite parentale comprenant un dressing et la salle de bains existante.
Pour rendre les chambres d’enfants fonctionnelles, l’architecte a intégré des rangements dans le bâti, ce qui libère la surface de chaque chambre.
Dans la nouvelle salle de bains des enfants, la surface au sol est grande mais les rampants empêchent l’implantation d’une douche et contraignent la circulation. Ainsi, l’architecte a placé une baignoire en ilot récupérée du rez-de-chaussée qui permet de s’allonger sans être gêné par la hauteur limitée sous toiture. Des rangements et un petit lavabo complètent cette salle de bain.
La suite parentale tout en longueur est aussi placée sous des rampants de toiture, la circulation se fait donc sur la plus grande hauteur qui dessert les parties les plus basses.
Pour diviser et rythmer cette longue suite parentale, les parties meublantes et fonctionnelles comme le dressing ou la tête de lit sont traitées en anthracite. Cette teinte sera un fil conducteur dans l’aménagement de cette maison.
Les trois chambres ainsi placées à l’étage libèrent de la surface au rez-de-chaussée.

Le salon initial est donc agrandi en créant une salle à manger sur l’emprise de l’ancienne cuisine. Une grande cuisine est installée de l’autre coté de l’escalier en retrait de la pièce de réception sur l’emplacement des anciennes chambre et salle de bains. Un poteau porteur est transformé en pied d’un ilot central comportant également la table de cuisson. Les colonnes de rangements, réfrigérateur, congélateur et fours font face aux fenêtres et intègrent un passage discret vers les toilettes et le bureau/chambre d’amis. Le plan de travail en forme de U prend place sous la fenêtre offrant ainsi lumière et perspective sur le jardin.
Si les meubles de cuisine sont en bois noir, l’ilot central est blanc pour le faire disparaître sur la blancheur du mur et du poteau. Tous les sols ont été recouverts d’un parquet massif pour unifier les différents espaces.
Pour souligner l’entrée et animer la pièce de vie, deux bibliothèques anthracites prennent place de part et d’autre de la porte d’entrée vitrée. Ces meubles contiennent également un rangement pour vêtements et chaussures.

La chambre d’amis dispose d’un bureau sous la fenêtre, d’un canapé convertible, de rangement intégré au bâti et sur l’emprise de l’ancien couloir, d’une petite salle d’eau discrète pour que les invités aient tout le confort à proximité.
Le rajeunissement de la maison passe aussi par le changement de fenêtres par des doubles-vitrage performant aux dormants anthracites s’harmonisant avec les volets existants. La fenêtre de la salle à manger a été agrandie pour s’unifier avec les autres.

Un grand merci à Cédric et Nathalie pour avoir confié à Fables de murs la conception et la réalisation d’une seconde page de leur histoire architecturale. Cette marque de confiance nous touche particulièrement.

Confiez-nous votre projet architectural
Pour révéler, personnaliser, optimiser votre espace, confiez votre projet à notre architecte intérieur par formulaire ou par téléphone
au 06 65 04 16 38.
Retourner au contenu