Ventilation d’un chalet avec un puits canadien.

Une ventilation naturelle et économique


Ventiler un chalet signifie de maitriser l’entrée d’air sein et l’extraction de l’air vicié du bâtiment. La température de l’air extérieur entrant dans l’habitat est déterminante dans la consommation d’énergie pour le réchauffer. Plus l’air entrant est froid plus on consomme. Alors lorsque l’entrée d’air se réalise directement par des grilles de ventilation placées au-dessus des fenêtres on peut aisément imaginer la consommation d’énergie que cela représente en hiver quand les températures sont négatives surtout en altitude! Mais il existe des alternatives performantes…


Année de réalisation : 2014/2015
Localisation : Sixt-fer-à-Cheval (Haute-savoie)
Surface de plancher : 38m2
Durée de l’étude : 4 mois
Durée d’instruction du permis de construire : 6 mois
Durée des travaux estimé : 8 mois
Architectes intérieurs : Laetitia Viallon & Jean-François Piron
 

 

La ventilation mécanique double flux

Contrairement à la ventilation mécanique simple flux qui extrait seulement l’air vicié, la VMC double flux permet de gérer à la fois l’entrée d’air et l’extraction de l’air. Le principe est que l’air entrant est chauffé par l’air sortant à l’aide d’un échangeur thermique, d’où une importante économie d’énergie réalisée. Les contraintes sont les coûts de fourniture et d’installation élevée, et leur mauvais fonctionnement lorsque la température se rapproche du 0°. Elles imposent alors d’être reliée à un puits canadien.
 

Principe d'installation d'un puits canadien


La ventilation grâce au puits canadien


Compte tenu de la petite taille de ce chalet la ventilation mécanique à double flux a été écartée. Le volume trop petit et le coût trop élevé pour être rentable.
Pour maitriser les coûts de chauffage, les architectes intérieurs de Fables de murs ont prescrit une entrée d’air par un puits canadien.
Le principe consiste à utiliser l’énergie dégagée par la terre pour chauffer à minima l’air entrant dans le chalet.
Ainsi, un tuyau d’un Ø200 mm de 35m de long a été enterré à 2m de profondeur dans la pente du terrain. A l’extrémité du tuyau une borne servant de prise d’aire générale est installée avec un filtre pour les allergènes et pour éviter la pénétration des animaux. A 2 m de profondeur la température de la terre oscille entre 5° et 13° en fonction des saisons et de la localisation géographique. L’air passant dans le tuyau est ainsi réchauffé naturellement par la terre en hiver et rafraichi en été avant de pénétrer dans le chalet. L’air entrant dans le bâtiment étant plus chaud il demande moins d’énergie en hiver pour le réchauffer.
L’installation d’une vmc simple flux hygroréglable extraira l’air vicié de la cuisine et des sanitaires.
La Prise d’air générale doit être installée à 2m minimum d’un tronc d’arbre et 1m des arbustes. L’arrivée du tuyau dans le chalet est installée à gauche du local technique isolé pour récupérer les condensats.
Lors des saisons intermédiaires quand les températures externes sont voisines des 20°, soit la température de confort intérieur, le puits canadien rafraichirait trop le chalet, il est alors nécessaire d’installer un by-pass. C’est un clapet branché sur une sonde de température qui se déclenche et bouche l’arrivée du puits canadien pour dévier l’entrée d’air vers une entrée une simple bouche extérieure.
 

Borne d'entrée d'air du puits canadien


Au bout des 35m de tuyau, arrivée du puits canadien dans le chalet

La partie basse du tuyau est reliée à la fosse septique pour évacuer les condensats. La partie haute souple entre dans le chalet. Cette niche sera entièrement isolée pour ne perdre aucune calorie.

Double entrées d'air dans la maison


La bouche d'air entrant dans le chalet est réchauffée directement par la terre en hiver et refroidi en été. À l'inter-saison l'air du puits serait trop frais si la température extérieure avoisine les 20°. Pour conserver le confort et économiser de l'énergie l'entrée d'air du puits canadien est donc couplée avec une entrée d'air venant directement de l'extérieur. Un moteur nommé By-pass relié à un thermostat extérieur oriente l'entrée d'air en fonction de la température externe.

La photo illustre les deux entrées d'air avant raccordement au by-pass.

Description détaillée de ce projet de transformation d’un garage en chalet


Confiez-nous votre projet architectural

Ventilation d’un chalet avec un puits canadien.
Pour révéler, personnaliser, optimiser votre espace, confiez votre projet à notre architecte intérieur par mail ou par téléphone
au 06 65 04 16 38