Travaux d’isolation d’un petit chalet (RT2012)

Isolation performante pour une faible consommation d’énergie


Ce chalet inférieur à 50m2 n’est pas soumis à la réglementation thermique 2012 (RT2012) pourtant les architectes d’intérieur de fables de murs ont fait le choix de se référer à cette réglementation pour en accroitre les performances thermiques et réduire ainsi la consommation d’énergie primaire. La RT 2012 est première étape avant la réglementation BEPOS prévue pour 2020 qui prévoit de créer des bâtiments à énergie positive.


Année de réalisation : 2015
Localisation : Sixt-fer-à-Cheval (Haute-savoie)
Surface de plancher : 36m2
Durée de l’étude : 4 mois
Durée d’instruction du permis de construire : 7 mois
Durée estimative des travaux : 8 mois
Architectes intérieurs : Laetitia Viallon & Jean-François Piron
 

 

Les barèmes de la RT 2012.

Selon l’ADEME, des toitures mal isolées représentent 30% de déperditions thermiques d’un habitat et les murs mal isolés représentent 16%. Les travaux d’isolation sont donc déterminants dans la qualité d’une habitation et dans la consommation d’énergie qu’elle va demandée.
La RT 2012 est une réglementation complexe qui intervient sur de multiples critères : isolation, ventilation, exposition, surface vitrée, mode de chauffage…
Elle implique notamment une isolation renforcée des parois donnant sur l’extérieur (murs, porte, fenêtre, combles) pour créer des bâtiments dont la consommation d’énergie primaire est limitée à 50 KWhep/m2/an, valeur moyenne de l’ancien label BBC (bâtiment Basse Consommation.
La performance d’une isolation se mesure en autre avec la résistance thermique totale des matériaux qui doit atteindre le barème suivant :

R : résistance thermique en m2.K/W
BBC : bâtiment basse consommation
BEPOS : bâtiment à énergie positive

 
  BBC 2012  BEPOS 2020
Isolation combles  R≥8  R≥10
Isolation murs  R≥4 R≥5
Isolation des sols   R≥4  R≥5




 


La technique de pose à aussi son importance pour la performance et la pérennité de l’isolation. Ainsi, le croisement des couches d’isolant permet de supprimer les ponts thermiques. Les ponts thermiques induisent un passage d’air créant un transfert d’air chaud et humide sur un point concentré de la paroi. Cela occasionne un risque de condensation et à terme de dégradation de la paroi.

Pour parfaire cette isolation et la rendre pérenne, l’isolant doit être recouvert d’un pare-vapeur étanche à l’air. Ce film empêche la diffusion vapeur d’eau, générée par l’occupation des lieux (Homme, animaux, plantes, cuisine, douche, etc…), de pénétrer dans la fibre de bois et de la détériorer avec le temps.
L’étanchéité du bâtiment impose donc une bonne ventilation.

 

Phase de travaux : Isolation


Isolation du chalet

La deuxième phase de travaux de transformation de ce garage en chalet consiste donc à l’isoler sur la base des critères décrits précédemment.
La structure poteau/poutre et la charpente sont totalement conservées. Les architectes intérieurs de Fables de murs ont prescrit un complexe isolant pour les murs constitués successivement d’un bardage, d’un vide d’air, d’un pare-pluie, d’un panneau de contreventement, d’un vide d’air, de 2 couches d'isolant de fibre de bois croisées, d’un pare-vapeur, d’un vide technique et d’un parement. L’isolant fibre de bois a été choisi pour ses performances, son naturel, et son inertie ; son déphasage est proche de 12h.
 
Dans le cas de ce chalet, pour gagner de la hauteur sous plafond au premier étage, les combles sont isolés par l’extérieur selon la méthode sarking. L’épaisseur totale de l’isolant est de 34cm en 3 couches croisées : 10cm de fibre de bois compressée entre les chevrons, recouvertes de 2 couches de 12cm croisése de fibre de bois rigide posées sur les chevrons.
La résistance thermique totale du toit atteint =8,74 m2.K/W/

L’épaisseur de l’isolant des murs est de 30cm composées avec une couche de 20cm croisée avec une couche de 10cm. La résistance thermique totale des murs est de = 10,10 m2.K/W.

Pour des raisons de hauteur limitée du rez-de-chaussée par rapport au plancher du 1er étage, l’épaisseur d’isolant du sol a été limitée. Le sol est constitué d’une dalle béton existante de 25 cm  recouverte d’un isolant de 6cm en polystyrène expansé spécialement étudié pour recevoir et renvoyer la chaleur d’un plancher chauffant électrique vers une chape armée de 5 cm et le carrelage en grès céram qui serviront d’accumulateur de chaleur. La résistance thermique totale du sol = 4,2 m2.K/W.

Le pare vapeur étanche à l’air a ensuite recouvert cette isolation. Les points singuliers ont été traités avec attention pour éviter toutes les fuites.
 

Couches croisées de fibre de bois


Le pare-vapeur


Description détaillée de ce projet de transformation d’un garage en chalet


Confiez-nous votre projet architectural

Travaux d’isolation d’un petit chalet (RT2012)
Pour révéler, personnaliser, optimiser votre espace, confiez votre projet à notre architecte intérieur par mail ou par téléphone au
06 65 04 16 38