Transformer des combles perdus

Comment gagner de la surface habitable avec des combles perdus


Dans ce projet d'architecture intérieure, l'approche retenue a consisté à relier la nouvelle chambre par le premier étage de la maison.


Le projet d’aménagement en question

Année de réalisation : Novembre 2015
Localisation : Bailly Romainvilliers
Durée du projet : 3 mois
Durée des travaux : 3 mois
Surface d’intervention : 55 m2
Architecte cadre bâti : Jean‐François Piron

Le contexte

En 2011 un couple et leur petite fille emménagent dans une maison neuve située dans la
commune de Bailly Romainvilliers.
Cette petite maison offrant 3 chambres, un bureau et un double séjour ne permet
pas au couple d’accueillir confortablement leur famille et l’arrivée prochaine d’un
second enfant.
 

La maison

Pourvue d’un double garage rehaussé de combles perdues, inscrit dans le prolongement
de la maison, le couple décide de se rapprocher de professionnels de l’aménagement de
combles pour étudier la possibilité de créer une chambre, une salle d’eau et un dressing
supplémentaires.
 

Existant


Le conseil

Face à de nombreuses réponses classiques et similaires provenant des entreprises, ils
décident de faire appel à Fables de murs dans le cadre d’une visite conseil pour être
certains de ne pas passer à côté du projet. Cette visite permet d’écarter rapidement la
possibilité d’intégrer une cage d’escalier desservant l’étage par le garage, une salle d’eau,
un dressing et une chambre d’amis dans le volume trop exigu des combles perdus !
 

Le programme

Cette nouvelle proposition consiste à déplacer la chambre parentale et le
dressing dans le futur espace à créer. Pour ce faire l’ancienne chambre et dressing ne
forment plus qu’une chambre/bureau pour accueillir les amis et un nouveau
dégagement permet l’accès à la nouvelle chambre, tout en conservant la salle d’eau
parentale.
 

La réponse

Pour limiter les dépenses, la salle d’eau a été conservée. L’architecte d’intérieur décide
de préserver la totalité du garage, car l’emprise d’une cage d’escalier retenue dans les
précédentes propositions réduisait considérablement le stationnement d’un second
véhicule et obligeait de passer par le garage non chauffé pour accéder à l’étage !
La maison est valorisée car il n’est plus question de passer par le garage, la nouvelle
chambre est accessible depuis l’étage par le pignon Nord. Elle emprunte un
dégagement qui apporte un jeu de profondeur, une bibliothèque et un accès privatif à la
salle d’eau.
De la chambre, la lumière capturée par trois fenêtres de toit à l’Est et une fenêtre à
l’Ouest exhibe le chemin lumineux. Les rampants peints en blanc mat et la cloison séparative du dressing en gris doré, accentuent le contraste et soulignent une teinte différente selon les saisons. Le dressing caché derrière une petite porte dérobée permet deux séquences sous les toits, l’espace nuit et l’espace penderie et rangement.

Les propriétaires conquis aussi par la plus‐value éventuelle que cette approche pourrait
faire à la revente de l’habitation, acceptent la mission.

Chambre parentale, avant projet définitif numéro 1


 

Illustration de l'avant projet finalement écarté


Illustration de l'avant projet écarté par le maître d'ouvrage


 

Solution rétenue par le maître d'ouvrage


Combles perdue existant


 

Au cours des travaux


 

Une source de lumière naturelle


 

Porte à galandage


 

Dégagement sur la salle d'eau et liaison par l'étage


 

Suite parentale avec espace dressing dérobé


 

Suite parentale


Chambre côté porte à galandage


Prenez contact avec nos architectes

Contactez nous pour envisager votre projet soit, par formulaire soit, par téléphone au 01 43 08 56 69.