En quête d'espace

Repousser les limites visuelles et physiques d'un appartement.


De passer d'une grande maison familiale à un appartement plus petit n'est pas toujours très simple. Même si le nouvel habitat est parfaitement fonctionnel et optimisé, notre perception de l'espace est altérée, les pièces peuvent nous paraitre étouffantes, ou plus petites qu'elles ne le sont. Dans ce projet, l'architecte de fables de murs a apporté une réponse à ce problème tout en le mettant en adéquation avec le mode de vie des propriétaires et les contraintes liées à l'espace.


Année de réalisation : octobre 2016
Localisation : Paris XI ème
Surface : 73,69m2 + 10,52m2 de balcon
Durée de l’étude : 5 mois et demi
Durée des travaux : 4 mois
Architecte d'intérieur : Laetitia Viallon

État de lieux

En quête d'espace
Cet appartement des années 60/70 ne semble pas avoir subit de transformation depuis sa création. Il est usagé, le réseau électrique est hors norme mais il a été entretenu.
Les 3 pièces sont desservies le long d'un couloir en forme de L. La petite cuisine à l'entrée, est confinée dans une surface triangulaire complexe. Elle est suivie du séjour et de la plus grande chambre. Ces deux pièces disposent d'un balcon filant offrant une vue imprenable sur les toits de Paris et la Tour Eiffel. Sur la base du L se trouve la salle de bains, suivie des toilettes, et en bout une petite chambre. Le couloir est agrémenté par de nombreux rangements.

Contraintes

Le grand couloir est délimité par une poutre en béton soulagée par deux larges piliers. Cette délimitation n'est pas modifiable. De plus, ce dégagement occupe une grande surface de l'appartement.
Les nombreux recoins et le pan de mur en biais rendent la cuisine complexe à aménager.
L'appartement comporte d'un chauffage collectif. Les colonnes de chauffage de la cuisine sont mal placées dans le cas d'une ouverture de la cuisine sur la pièce de vie.
 

Objectif

Les propriétaires souhaitaient un espace très fonctionnel, une grande bibliothèque, une chambre d'amis faisant aussi office de bureau, une chambre, une salle d'eau et une grande pièce de vie ouverte sur la cuisine.
Mais au-delà de ces fonctionnalités, le passage d'une grande maison à un appartement plus petit rend les propriétaires plus sensibles aux limites de l’appartement. Le projet repose donc sur cette quête de d'espace où comment repousser les limites du regard ?

 

Séjour fermé et entrée dégagement avant


 

Réponse de l'architecte

Dans l'analyse de l'espace initial, le couloir aveugle occupe une place non négligeable par rapport à la surface générale.
Ce point négatif, est un point stratégique dans la conception de cet appartement. En effet, s'il est évident d'ouvrir la cuisine sur la pièce de vie pour l'agrandir, il est bien plus difficile d'annexer le couloir à la pièce de vie car un pilier d'un mètre de large se place en plein milieu. Pourtant l'ouverture du couloir permettrait de repousser les limites de la pièce et donc de prolonger les perspectives pour créer cette sensation d'espace tant recherchée.

L'architecte va transformer ce couloir en pièce multi fonctionnelle ouverte sur la pièce de vie. Désormais, il conserve sa fonction initiale de desservir les pièces de l'appartement, mais ce n'est plus sa fonction principale. Il sert d'entrée, disposant de rangements laqués blanc brillant, encadrant une très grande bibliothèque/bureau sur toute la longueur du mur. Au centre, une des étagères de la bibliothèque se prolonge du mur jusqu'au pilier pour se transformer en bureau. Cette table de travail s'inscrit sur la largeur de l'ancien couloir transformant de fait le pilier en pied de meuble. Le bureau ainsi placé brise le couloir, il nous invite à entrer directement dans le salon. Côté pièce de vie, le pilier sert de support au téléviseur et à un petit meuble suspendu laqué blanc brillant.

 

Vue depuis l'entrée et depuis la pièce de vie


 

Détail de la bibliothèque Bureau


 

La pièce de vie

La pièce de vie est blanche, l'espace bibliothèque et le pilier revêtent un gris foncé chaud et mat. Depuis le salon, ce fort contraste de couleur attire l'œil ce qui prolonge naturellement la pièce. Pour renforcer cette unité le sol a été totalement parqueté.
Le canapé placé près de la baie coulissante et du balcon nous permet de contempler toute la pièce de vie de la bibliothèque jusqu'à la Tour Eiffel. Notre regard s'évade à l'horizon, les limites s'effacent…

 

Mobilier

La table blanche, les chaises transparentes libèrent l'espace et laissent la place à deux chaleureux fauteuils rouges. Ce rouge est un fil conducteur on le retrouve dans les accessoires de l'appartement. Il vivifie le gris de la bibliothèque, anime et réchauffe l'atmosphère des pièces. Il participe activement à la cohérence des différents espaces.


 

Avant : Mur de la cuisine d'un coté et le mur du séjour de l'autre


 

L'espace dînatoire


La cuisine a été ouverte. Ses meubles laqués blanc brillant s'inscrivent dans la continuité de ceux de l'entrée. Cette unité mobilière participe à l'agrandissement visuel.
Côté entrée, les meubles dissimulent la colonne de chauffage et abritent un dressing.
Coté salon, ils se poursuivent par un rangement pour les produits ménagers, puis coté cuisine ils intègrent le réfrigérateur et enfin l'évier placé en retrait dans une niche.

Pour simplifier l'espace dînatoire, les recoins architecturaux ont été intégrés dans des meubles. Les parties techniques ont été atténuées visuellement pour que la cuisine s'identifie d'avantage à une salle à manger. Les robots branchés sont cachés derrière une porte relevante au niveau du plan de travail.
Le mur en biais a été mis en valeur pour la pose d'une hotte lampe. La table à induction s'efface sur le  plan de travail en Matrix poli. 

Table de cuisson et hotte discrètes


La cuisine épouse les angles de l'appartement


Un meuble de rangement/paravent délimite l'entrée de la cuisine


La salle d'eau

La salle de bains s'est transformée en salle d'eau. Elle dispose :
-à droite d'un placard à portes coulissantes sur la quasi longueur du mur
-en face se place le lavabo suspendu en corian surmonté d'un grand miroir.
-à gauche la douche et derrière la porte une colonne lavante et séchante.

 

Rangement de la salle d'eau


 

Couloir, dressing et espace pour le chat !

Le couloir donne accès à un petit dressing qui intègre aussi un volume fermé dédié au chat. En effet, transformer un appartement sans prendre en compte la position de la litière d'un chat, peut rompre l'harmonie finale souhaitée.
Ainsi, une petite trappe à chat dans la cloison donne accès à une niche intégrant sa litière. Cet objet disgracieux est donc caché.

La chambre d'amis

Enfin la chambre d'amis accueille une banquette / lit gigogne et un meuble de rangement intégrant un deuxième petit bureau. Les portes coulissantes miroitantes permettent d'élargir la pièce.

La grande chambre a juste été repeinte et parquetée.

Le sol du balcon a été recouvert d’un caillebotis. Il ne reste plus qu’à aménager les balcons de végétaux et d’une petite table avec deux chaises pour profiter de l'extérieur et de la vue sur la tour Eiffel.
 

Un grand merci à Brigitte et Henri pour la confiance qu’ils m’ont accordée, et pour ce beau projet imaginé ensemble dans la chaleur de nos échanges.