Aménagement d’une location saisonnière

Optimiser la surface pour accueillir 6 personnes


Gagnez efficacement de l'espace en emboitant astucieusement les surfaces des différentes fonctions, ou en rendant l'espace modulable.


Localisation : Sixt-Fer-à-Cheval
Surfaces au sol : 36m2
Durée de l’étude : 4 mois
Durée d’instruction du permis de construire : 7 mois
Durée estimative des travaux : 8 mois
Architectes intérieurs : Laetitia Viallon & Jean-François Piron

Image 3D de la pièce de vie regroupant salle à manger et salon

Aménagement d’une location saisonnière

Un pan de mur noir regroupant toutes les fonctions techniques

Contexte
Suite à l’achat d’un terrain avec garage surmonté d’un grenier sur les hauteurs de Sixt-Fer-à-Cheval en Haute-Savoie, un couple avec deux enfants souhaite dans un premier temps, le transformer en petite résidence secondaire pouvant accueillir 6 personnes. Cet espace destiné à de courts séjours pourra aussi être loué de manière saisonnière.

L’objectif du Projet

Compte tenu de sa surface réduite 2x18m2 au sol pour seulement soit 24m2 carrez, l’intérieur devra être très optimisé, pratique, solide, pour accueillir 3 couchages double et indépendants, une pièce de vie la plus grande possible ouverte sur un coin cuisine et une salle d’eau avec toilettes. L’atmosphère s’inscrira dans une interprétation contemporaine d’un chalet.

Détail du projet

Les architectes intérieurs conçoivent une pièce de vie en rez-de-chaussée avec une double exposition et réservent le premier étage pour le couchage.
Les baies vitrées participeront activement à agrandir la surface restreinte de cette habitation.

Au rez-de-chaussée sur le coté Nord, pour optimiser et effacer les parties techniques, les architectes intérieurs implantent derrière une série de portes noires, le coin cuisine au centre, la salle d’eau à gauche et les toilettes à droite.
Ces trois espaces s'imbriquent comme un puzzle optimisant la surface jusqu'au moindre millimètre. La pan de mur totalement noir  est unifié et ne dévoile que la cuisine, les autres fonctions sont confondues, insoupçonnables.

Les espaces de circulation sont intégrés dans la pièce de vie et les distances d’usage dans la salle d’eau sont réduites au maximum. Dans cet optique, le lavabo a été réduit au maximum pour laisser plus de place à la douche, le rangement intégré à droite du lavabo épouse les vides laissés par la cuisine. Dans les toilettes, le vide laissé à l'arrière des meubles de cuisine est occupé par un chauffe-eau plat et des rangements.

Une table à rallonges et 4 fauteuils occupent le centre de la pièce.

Sous la baie vitrée Sud, une estrade multi fonctionnelles s’inscrit sur toute la longueur. Elle sert à la fois de banc, de dormeuse, de rangement, et de première marche d’escalier pour aller à l’étage. Elle offre également 2 couchages d’appoint.

À l’Est, l’escalier métallique à pas décalés donne accès à l’étage. Sculptural, il a la particularité de monter haut et facilement avec une faible emprise au sol. Le poêle à bois se place dans sa continuité.

À l’étage, la hauteur reste très limitée. La circulation est possible à l’aplomb du faîtage sur une largeur de 1m. Cet espace desservira les 3 cellules de couchage indépendantes.
Au centre du coté nord, une cloison sépare l’espace en deux cellules de couchage. Elles contiennent un lit gigogne placé contre le mur nord au point le plus bas de la toiture. Un rideau de feutre perpendiculaire à la cloison vient fermer ces deux cellules. Les lits d'une place se transforment en lit deux places en fonction des besoins.
Sous le faîtage, le long de l’axe de circulation, une grande armoire délimite la 3ème cellule de couchage. Cette armoire sert également de tête de lit. Cette cellule est accessible de part et d’autre du lit double et se ferme par des rideaux de feutre.

Dans une recherche d'unité et de simplicité, les murs sud, les plafonds et sol du 1er sont habillés de lames de peuplier ; traduction contemporaine du chalet mis en valeur par deux pignons blanc. Le sol du rez-de-chaussée sera carrelé d’un gré céram anthracite. Cette couleur sera reprise pour l’escalier et toutes les huisseries. 

Le permis de construire est actuellement en cours d’instruction. Les travaux doivent commencer en juillet 2014.

Palier du 1er étage


Vue des cellules de couchage depuis le palier en haut de l'escalier


Perspective d'une des cellule de couchage


Comme un lit breton

Les cellules de couchage se ferment par des panneaux japonais de feutre et dispose d'un gygogne. Le rangement central accueille les affaires de toutes les cellules.


Description détaillée de ce projet de transformation d’un garage en chalet


Confiez nous votre projet architectural

Aménagement d’une location saisonnière
Pour révéler, personnaliser, optimiser votre espace, confiez votre projet à nos architectes intérieurs par formulaire
par téléphone au 06 65 04 16 38.