Aménagement d’un appartement haussmannien

Supprimer la place perdue


Comment, optimiser un appartement cher à ses propriétaires, sans changer son apparence ?


Année de réalisation : mars 2014
Localisation : Paris 75009
Surfaces au sol : 99 m2
Durée de l’étude : 2 mois
Durée des travaux : 3 mois
Architecte intérieur : Jean-François Piron
Photographe : Jean Villain

Réalisation avant/après


Contexte

Dans le 9eme arrondissement, les propriétaires ont confié le soin de reconfigurer leur lieu de vie à fables de murs. Cet appartement se situe au deuxième étage d’un immeuble haussmannien dont l’histoire s’étant depuis 1870, jusqu’aux dernières interventions dans les années 1990, qui tendaient à diviser les pièces et fermer les nombreux passages de service alors réservés au personnel de maison.
L'approche développe une double démarche visant, d’une part, à conserver l’aspect des pièces de réception inscrites dans l’histoire familiale du lieu — appartement de troisième génération —, d’autre part, à créer des espaces et fonctions adaptés à la vie contemporaine avec modification partielle des passages de service rebouchés par des travaux disparates réalisés au fil du temps.

Traitement des sols et murs

Dans les pièces historiques, un travail de reconstruction a été effectué sur les moulures et boiseries. Le parquet en chêne massif dégradé de l’entrée et du dégagement principal posé dans les années 1980 a été changé par un pavage singulier de carreaux de ciment de la fin du 19ème siècle. Afin de permettre à la lumière de mieux circuler dans cette partie la plus sombre de l’appartement et de créer une dynamique à l’ensemble, le sol de l’entrée qui distribue l’appartement en étoile a été traité avec un calepinage de carreaux en pose aléatoire comprenant des couleurs et motifs sur une base dominante de blanc brillant. Comme un fil rouge se dispositif relit chaque pièce de l’appartement.

Pièces et fonctions de l’appartement

L’entrée en étoile, communique avec deux autres pièces par l’intermédiaire de deux grandes portes agrémentées d’authentiques vitres gravées, ces dernières ont été conservées pour leurs qualités graphiques et pour laisser passer la lumière qui est assez difficile à trouver sur un deuxième étage.
La cuisine qui donne sur une cours et courette assez sombre, est située à l’extrême droite de l’appartement. Cette dernière débarrassée d’un dispositif de meubles compliqués et imposants a été ré-agencée en profondeur avec de nouveaux meubles. Le programme a consisté à occuper l'espace qu'avec des éléments bas beaucoup moins intrusifs que des éléments haut, de marier des façades en verre brillant pour mieux faire circuler la lumière et créer une légère profondeur. Une buanderie a trouvée place dans un angle oublié (perdu), jadis muré et caché par des éléments de cuisine intégrés!
La salle de bains d’alors était étouffante et encombrée par un grand chauffe-eau disgracieux. Le projet a ouvert un ancien passage donnant sur une chambre afin d’y loger une grande douche et dans son prolongement un dressing accessible côté chambre. Ainsi une baignoire compacte en fonte sur pied a trouvé une place légitime dans cette nouvelle salle de bains laissant ainsi la liberté de prendre un vrai bain ou une douche. Un carrelage en relief brillant recouvre le mur du fond de la salle de bain, il permet de conserver l'espace visuel et d'animer discrètement la pièce.
Dans l’entrée, un long placard étroit accessible via une porte simple offrait un rangement contraignant et inefficace. Afin d’apporter plus de confort et un volume de rangement aux contingences de la vie actuel, l’espace a été requalifié en deux volumes distincts. Le premier accessible par l’entrée est converti en vestiaire. Le second aménagé en dressing est accessible après le découpage d’une cloison sur la chambre parentale.
L’intégration du réseau de communication et des équipements techniques a été développée pour le rendre invisible dans chaque pièce de l’appartement y compris la cuisine.
Dans cet appartement classique l'une intervention architecturale semble invisible, mais ô combien essentiel; car la récupération des espaces perdus ou cachés a permis de rendre cet appartement plus spacieux, fonctionnel et donc plus agréable à vivre.

Bureau bibliothèque après réalisation


 

Salon après réalisation

Le mobilier contemporain se marie avec les éléments classiques de l'architecture

projet de la cuisine


 

La cuisine après réalisation


Plan initial


Plan du projet